La reconnaissance vocale en mode “temps réel” permet aux auteurs de créer, éditer et faire la mise en page de documents, en utilisant la parole. Pour les environnements où des délais plus courts sont exigés, ou une pénurie de ressources en transcription existe, la reconnaissance vocale peut aider à assurer un bon retour sur l’investissement.

La reconnaissance vocale en mode “différé” permet aux transcriptionnistes d’accéder à un document déjà reconnu par l’engin de reconnaissance, pour tout simplement faire des corrections ou modifier la mise en page. Les auteurs n’ont pas besoin d’être impliqués, et ce processus est complètement transparent pour eux. Les compétences requises vont de la dactylographie à l’édition et la mise en page. Bien que très efficace à elle seule, lorsque combinée avec la reconnaissance vocale en mode ‘temps réel’, les temps de création de documents sont sans précédent, car cette collaboration entre auteur et transcriptionniste élimine une grande partie du processus de va-et-vient habituellement requis pour perfectionner un document.

Voici une analogie simple pour aider à évaluer l’amélioration de l’efficacité. La plupart des gens peuvent parler beaucoup plus rapidement qu’ils peuvent taper. Quelqu’un qui tape à une bonne vitesse d’environ 50 mots par minute peut produire un courriel de 450 mots en 9 minutes. Avec l’utilisation d’un logiciel de reconnaissance vocale, une personne qui dicte entre 140 et 160 mots par minute peut produire le même courriel de 450 mots en environ 3 minutes. Cela ne comprend pas le temps additionnel qu’une personne peut sauver en naviguant à travers la plupart des applications à l’aide de sa voix. Des scripts, pour démarrer un logiciel de courriel, rechercher une adresse électronique à partir d’un carnet d’adresse et pour envoyer un courriel, peuvent tous être lancés à l’aide de commandes vocales intuitives. Des utilisateurs peuvent alors réassigner 66% de leurs temps économisé pour accomplir d’autres tâches. Les organisations peuvent réduire leurs coûts en diminuant leurs ressources humaines.

Avantages pour les auteurs (temps réel)

  • Les gens peuvent parler beaucoup plus vite qu’ils peuvent taper, ce qui leur permet de créer des documents beaucoup plus rapidement.
  • Plus grande autonomie pour les auteurs:
  • Création de documents plus rapides
  • Visualisation, édition et mise en page d’un document en temps réel.
  • Moins de dépendance aux transcriptionnistes
  • Permets au personnel de soutien d’être affecté à d’autres tâches
  • Moins de sous-traitance
  • Les auteurs peuvent facilement naviguer à travers des documents leur permettant de modifier la mise en page ou éditer le texte avant la transcription, ou dans plusieurs cas, en évitant tout simplement la transcription.
  • Les auteurs peuvent contrôler l’ordinateur pour exécuter des logiciels ou naviguer à travers des applications telles qu’Explorer, Word et Outlook en utilisant la parole.
  • Des macros activées par des commandes vocales peuvent être créées pour simplifier les tâches répétitives.
  • Compléter des gabarits de formulaires
  • Les utilisateurs handicapés avec troubles musculosquelettiques ou syndrome du canal carpien peuvent devenir même plus efficaces que leurs contreparties
  • Des transcriptionnistes avec faibles vitesses de frappe peuvent générer des documents plus rapidement que celles qui sont expérimentées.
  • Support des appareils mobiles de dictée numérique permettant aux auteurs de dicter lorsqu’ils sont à l’extérieur de leur bureau
  • Gestion plus efficace des ressources (moins d’administration, moins d’espace, moins de sous-traitance).

 

Avantages pour les transcriptionnistes (différé)

  • Augmentation de la productivité, car les documents sont déjà rédigés automatiquement
  • Des compétences en dactylographie ne sont plus requises pour produire des documents
  • Meilleur rendement
  • Meilleure gestion du travail lors des périodes achalandées
  • Meilleur emploi du temps permet aux secrétaires d’accomplir d’autres tâches essentielles.
  • Pour tirer le profit maximum d’une solution de reconnaissance vocale, un déploiement de qualité requiert:
  • Identification de la technologie appropriée s’adaptant aux besoins des utilisateurs
  • Conception et intégration avec succès de la solution dans le flux de travail existant
  • Formation professionnelle personnalisée, avec du soutien technique offert à tous les usagers, assurant une bonne compréhension de la technologie pour maximiser ses bénéfices

La négligence d’un de ces points aura un impact négatif sur le succès de reconnaissance vocale.

En négligeant un de ces points, la reconnaissance vocale aura un succès limité. En conséquence, les gains de productivité et le retour sur investissement seront affectés.